El Museo Cerralbo. A mon avis la visite la plus intéressante que nous ayons fait jusqu’à présent. Il s’agit de l’hôtel particulier construit entre 1883 et 1893 pour le 17ème Marquis de Cerralbo et de sa famille.

Le jardin

Le bâtiment est organisé autour d’un petit jardin et d’une cour centrale, sur 4 niveaux : un sous-sol semi enterré, un entresol, un premier étage et un étage de mansardes. Le sous-sol et les mansardes étaient réservées aux domestiques et aux pièces techniques (les cuisines notamment), l’entresol était l’étage d’habitation du marquis, et le premier étage était réservé à la réception des invités.

Museo Cerralbo - 05

La salle arabe, qui contient en fait pas mal d’objets asiatiques

Le principal intérêt du musée est qu’il est entièrement meublé et décoré, pour l’essentiel avec le mobilier ayant appartenu au marquis, qui passait pour être l’un des plus grands collectionneurs de son époque. Cela permet également d’apprécier le contraste entre les pièces de l’entresol, dévolues à la vie quotidienne et plutôt sobres et fonctionnelles (en particulier la chambre à coucher du marquis, carrément austère), et les pièces du premier étage, servant à la réception et destinées à éblouir le visiteur.

L’escalier d’honneur, la première vision qu’avaient les invités en arrivant

Ainsi, au premier étage, ce ne sont que tableaux de peintres réputés, photos dédicacées de Charles de Bourbon, armes et armures afin de rappeler le passé glorieux de la famille du marquis, dorures et vitrines exposant une multitude d’objets de collection. La salle d’armes est même organisée d’une manière similaire à une salle du trône, avec chaise haute et tentures.

Museo Cerralbo - 09

Le petit salon d’angle

Intéressant aussi de constater la survivance de coutumes liées à la royauté, telle la cérémonie de l’habillage du marquis, les nombreuses épées, dans une fin de 19ème siècle se modernisant à toute vitesse (l’immeuble est équipé d’un téléphone reliant la salle à manger aux cuisines, et d’une des toutes premières horloges électriques). L’énorme baignoire taillée dans un bloc de marbre est également impressionnante.

Un incontournable de Madrid. Et comme nous sommes arrivés tôt, nous avons pu faire la visite quasiment seuls dans le musée, c’était encore mieux !