Plein ouest en quittant Soho, direction Hyde Park, par Oxford Street. La rue est telle que dans mon souvenir : des touristes et des boutiques pour touristes. Toutes les enseignes internationales de prêt-à-porter doivent y être représentées, plus quelques enseignes anglo-saxonnes de fringues bon marché (TopShop : le magasin n’a pas encore ouvert et il doit y avoir au moins 200 personnes qui attendent devant les portes).

Hyde Park_20160515_01

Oxford Street n’a vraiment rien de remarquable, Picadilly Street un peu plus au sud est beaucoup plus chic. Par contre, cela permet d’arriver sur le parc par le « Speaker’s Corner », et je n’aurais pas voulu manquer le spectacle des orateurs, juchés sur des estrades ou des tabourets, haranguant la foule. Depuis 1872 les anglais exercent ainsi leur liberté de penser et de dire ce qui leur plait, chaque dimanche. Par contre, c’est devenu nettement moins drôle depuis mon dernier passage il y a une dizaine d’années.

A Hyde Park, il y a déjà pas mal de monde. Heureusement, le parc est tellement grand que chacun peut trouver un coin tranquille sur les immenses pelouses, ou sous les arbres (où des transats sont à la disposition du public), ou sur les bords de la Serpentine.

Hyde Park_20160515_03

C’est vraiment super d’avoir un si grand parc en plein centre ville. Les londoniens sont visiblement très nombreux à venir courir, jouer au foot, ou juste lire sous un arbre avec le panier de pique-nique.