Le domaine de Vanibel se situe à quelques kilomètres de Bouillante, en altitude à l’intérieur des terres. On y cultive de la banane, du café et de la vanille. Sur place, la visite guidée est assurée directement par l’un des propriétaires. Comme souvent en Guadeloupe, c’est un peu cher et il n’y a pas grand chose à voir, mais les explications sont extrêmement intéressantes (donc oui, ça vaut les 7,50 euros demandés à l’entrée).

Au sein même de la plantation, les cultures sont expliquées très clairement et avec précision : pourquoi il est nécessaire de poliniser les fleurs de vanille à la main, entre 3 et 6 heures du matin (production totale de la Guadeloupe : seulement 500 kg, dont 20% issus du domaine de Vanibel), pourquoi le bananier atteint sa taille adulte en quelques mois à peine et pourquoi il ne porte qu’un seul régime (parce que c’est une herbe, et non un arbre), pourquoi les caféiers sont plantés sous les bananiers (pour l’ombre) et les plans de vanille, entre les caféiers….

Vanibel01

Le processus de production du café est également expliqué (la récolte, le décorticage, le séchage, la torréfaction) et la visite se termine par une dégustation. Très intéressant.

L’intérêt de la visite tient aussi à l’humour du propriétaire, qui sait rendre ses explications passionnantes et amusantes.

Pour ce qui est de la production, par contre, grosse déception alors que nous pensions bien repartir du domaine chargés de gousses de vanille et de café. En ce qui concerne le café, que nous avons goûté, je l’ai trouvé quelque peu insipide, bref, pas du tout ce que j’apprécie de boire ; Et en ce qui concerne la vanille, le domaine vend uniquement de petits tubes de gousses entières réduites en poudre (donc résultat détestable garanti, puisque l’écorce donne une nette saveur de bois aux graines de vanille). Dommage.