Dimanche et un peu de temps libre : direction le nord de Basse-Terre, la seule partie de l’île que je n’ai pas encore visité. Première étape à Sainte-Rose et recherche en urgence de magasins ouverts le dimanche matin : la casquette est restée en métropole et la crème solaire à l’hôtel. Il est à peine 9 heures du matin, mais il est évident qu’il s’écoulera moins d’un quart d’heure avant que je ne vire au rouge écrevisse. Par chance, ici, ce sont des articles très faciles à se procurer !

Sainte Rose01

Sainte-Rose donne sur le « Grand Cul-de-Sac Marin » : une réserve naturelle classée par l’Unesco, grande étendue marine qui s’étend entre Basse-Terre et la Grande-Terre, et qui, fermée par une barrière de corail de 25 kilomètres de long, abrite de nombreuses espèces animales et végétales.

Sainte Rose ilets

La côte est parsemée de petits îlets déserts qu’il est possible d’aller visiter, pour un pique-nique façon Robinson Crusoë et une baignade loin des touristes (enfin, mis à part ceux qui ont embarqué dans le même bateau taxi que vous).

Sainte Rose02

Sur le front de mer, les pélicans jouent les sentinelles (et ne se laissent pas approcher facilement).

Sainte Rose04