Dîner au restaurant Hawaïen Kula, directement sur la plage artificielle d’Odaiba. Encore une fois, nous sommes accueillis par un serveur qui déploie des trésors de patience pour nous expliquer le contenu de chaque plat, malgré son anglais très hésitant. J’ai le sentiment que ce n’est pas à Paris que l’on verrait pareille attitude dans un restaurant.

C’est tout à fait exceptionnel, mais nous déclarons forfait avant d’avoir terminé le dessert. C’est très bon, mais on nous avait prévenu « dessert : very big ! ». Encore une adresse qui ne figure pas dans le guide de voyage (Marc me l’avait fait découvrir en 2009, je suis heureux de constater que l’endroit existe toujours et que rien n’a changé, mis à part la carte et la taille impressionnante des desserts). En plus, nous dînons avec une vue imprenable sur la baie de Tokyo et le Rainbow bridge. Et comme les fenêtres du restaurant coulissent et s’ouvrent largement, c’est parfait.

une fois de plus, j'ai pu mettre directement en pratique les conseils de David Michaud pour obtenir un cliché de nuit utilisable. dommage que je n'ai pas pensé à emmener le trépied !

Une fois de plus, j’ai pu mettre directement en pratique les conseils de David Michaud pour obtenir un cliché de nuit utilisable. Dommage que je n’ai pas pensé à emmener le trépied !