Retour à l’hôtel en prenant son temps le long du canal, avec un détour par Dotonbori, dont l’animation est toujours aussi délirante, et même encore plus maintenant qu’il est tard et que toutes les enseignes des restaurants sont allumées, tandis que les garçons et filles des clubs sont dans la rue, habillés comme un dimanche de mariage, à faire de la retape pour leurs établissements respectifs (et les salary-men passent, l’air de rien, en faisant mine de ne pas jeter un coup d’oeil aux filles juchées sur des talons de 15cm)

Dotonborigawa river